• Enyo

Pourquoi changer le logo de ma ville ou de mon territoire ?

Un changement de logo de ville et l'implantation d'une nouvelle identité ne doivent pas être pris à la légère. D'abord parce que l'identité d'une ville touche le cœur des citoyens qui y vivent, et ensuite parce que l'argent utilisé est celui de la collectivité, et que toute dépense doit être justifiée. Aujourd'hui il est important de rafraîchir l'image d'une ville, et pour cela il vaut mieux faire appel à un professionnel spécialisé. Une identité remarquable durera des années. Alors, pourquoi et comment réaliser un bon logo de ville ? Je vous explique tout dans cet article.



Pourquoi changer de logo ?

Un nouveau logo et une nouvelle identité visuelle servent à illustrer un changement de stratégie, un nouveau positionnement, ou à dépoussiérer une identité qui souffre d'une mauvaise image ou qui n'est plus d'actualité.

Un logo se doit d'être durable, et son usage sera envisagé sur des décennies. Il faut donc de solides raisons pour en changer. Cela vaut le coup de refaire le logo lorsqu'il semble trop vieux et ne vous ressemble plus. En revanche, le changer à chaque nouvelle élection n'a pas de sens !


Faire le lien entre territoires et identités

La notion d'appartenance : c'est une fonction symbolique, avec ses codes et ses signes (ex: Lieux, fêtes, rites, monuments...) qui vont permettre aux habitants de s'identifier et se reconnaitre, toujours dans cette logique de construction sociale (protection, entraide, échanges économiques...). Cette culture commune devient facteur de cohésion.

Dès lors, changer le logo d'une ville, c'est comme œuvrer à redessiner le visage de cette culture.


Différentes identités

On vient de le voir, une ville possède plusieurs identités. Il y a donc l'identité sociale et culturelle de la ville, véhiculée par ses habitants. Ils la façonnent et la portent, et les notions d'ancrage et de patrimoine y sont fortes. Elle est le fruit de siècles d'histoire, c'est donc un héritage.

Vient ensuite l'identité politique de la ville qui, on l'a vu plus haut, change à chaque nouveau mandat. Il faut donc construire une image d'avenir à long terme.

Il faut également prendre en compte l'image extérieure qui sera à destination des touristes ou investisseurs.

Chaque identité peut donner vie à des signes, des logotypes, bien différents. Il est possible de créer un signe qui rende hommage à l'histoire et le patrimoine d'un territoire (géographique, culturel, etc.), un signe qui représente le côté politique d'un "projet" ou "destin" pour le territoire, ou bien un signe qui soit une promesse d'attractivité économique et touristique pour attirer les populations actives et les investisseurs.

S’il n'est pas impossible de mélanger ces différents aspects, il n'en reste pas moins qu'il est extrêmement compliqué de tout raconter dans un logo. Il faut donc faire des choix, et arbitrer entre différentes stratégies au cas par cas.


Changer de logo avec un petit budget ?

Changer de logo en faisant appel à des personnes non spécialisées revient à réaliser une réparation, ce n'est ni efficace ni durable, et c'est voyant.

Faire réaliser un logo en interne n'est d'ailleurs pas gratuit, car cela représente un surcoût de salaire, et il ne faut pas oublier que le coût de conception du logo ne représente qu'une petite part du changement de la charte graphique d'une commune.

Faire appel à un spécialiste indépendant est une solution adéquate pour les petits budgets. C'est un professionnel qualifié mais qui sera toujours moins onéreux qu'une grosse agence de publicité.


Un graphique simple c'est un travail complexe.

Réaliser un nouveau logo est un métier, ce n'est pas simplement faire un joli dessin. Cela demande des heures d'analyses, de réflexions stratégiques, de recherches graphiques, la production de plusieurs pistes cohérentes et plausibles, et leurs déclinaisons sur plusieurs supports pour voir si le tout fonctionne. Une fois réalisé, s'il est pertinent et simple, les critiques iront bon train. Mais vous y avez pensé ? L'avez-vous conçu de A à Z ? Vous auriez pu le décliner et l'imprimer dans les normes?

Faire simple est toujours plus compliqué que ce que l'on pense. Cela demande plus de travail et d'expérience. Il faut analyser, comprendre puis extraire l'essence de la ville ou du territoire pour mieux en parler.

Pour arriver à une ligne épurée et simple en apparence, il a fallu saisir le rôle des nuances, le pouvoir du trait, la juste composition, se détacher des modèles et tendances. De la même manière : un logo suggère, il ne représente pas. Il est ouvert à l'interprétation, pour que chacun se l'approprie.


Rendre lisible, visible et irrésistible !

L'identité visuelle doit remplir plusieurs objectifs.

1 - Tout d'abord rendre visible l'institution. La fonction signalétique du logotype est extrêmement importante, il doit pouvoir être aussi visible de loin qu'en minuscule sur un écran.

2 - Le logo doit rendre lisible. C'est à dire compréhensible et intelligible. Il s'agit de transmettre de manière claire une connaissance, une information, un message ou une intention.

3 - Il doit évidemment être graphique. Le logo doit séduire nos sens par ses qualités esthétiques et visuelles. C’est la composante artistique.

Ce logotype doit s'inscrire dans la modernité. Un logo doit donc être un signe dans l'air du temps et pour longtemps.


Un logo ne vient jamais seul !

Le logo doit aussi être accompagné d'une charte graphique pour en expliquer l'utilisation, d'exemples de déclinaisons, de modèles de mise en page...

Un logo sans déclinaison n'est rien. C'est la charte graphique qui va lui permettre d'exprimer toute son histoire et lui donne vie. Un logo doit donc être accompagné d'un langage, d'une grammaire visuelle pour s'exprimer pleinement.


Vous pensez changer votre logo et charte graphique, nous pouvons en discuter. N'hésitez pas à me contacter.

En attendant, vous pouvez consulter mon portfolio de logo!





Posts récents

Voir tout